Les surprenantes statistiques de la « Génération 1997 »

Dans le livre « Je veux devenir footballeur professionnel ! » il est expliqué qu’on ne devient pas footballeur professionnel en signant son premier contrat pro, ni même en disputant sa première rencontre en Ligue 1 mais en réussissant à réitérer ces performances et en s’installant au plus haut niveau dans la durée.

Cette réalité s’applique également aux jeunes internationaux appelés dans les Équipes de France de jeunes. Il ne suffit pas de revêtir une fois le maillot Bleu d’une sélection française pour gravir tous les échelons jusqu’à l’Equipe de France A.

Dimanche 24 juillet 2016, l’Equipe de France U19 remportait l’Euro en disposant de l’Italie sur le score de 4-0. Trois ans plus tôt, le 1er avril 2013, l’Equipe de France battait l’Allemagne pour terminer sur le podium du Tournoi de Montaigu, considéré comme l’un des plus côtés de cette catégorie. Les cadres de cette équipe étaient alors Schmittheissler, Quna, Moukoudi, Pendant ou encore Toufiqui.

Nous vous présentons ci-dessous une enquête statistique sur le destin des internationaux français de la génération 1997 ayant participé au Tournoi de Montaigu en 2013 en comparaison avec les Champions d’Europe U19 2016 !

NomPrénomMontaigu U16 2013Euro U19 2016U16U17U18U19TotalClub 2013Club 2016
SchmittheisslerCorentinOui1010MetzStrasbourg (CFA2)
LamoulieValentinOui33MontpellierMontpellier (CFA2)
QunaIbrahimOui1212TroyesInconnu
MoukoudiHaroldOui101314Le HavreLe Havre (CFA2)
PendantJasonOui16218SochauxSochaux (CFA)
ManéAlexisOui55GuingampGuingamp (CFA2)
Saint-MaximinAllanOui11718Saint-EtienneHanovre (All)
BouriaudTeddyOui775322NantesNantes (CFA)
ToufiquiSabriOui12113CaenRennes (CFA2)
MakiadiAlbertOui99BordeauxBordeaux (CFA)
MendyJorisOui44Saint-EtienneSaint-Etienne (CFA2)
EpaillardNathanOui66PSGPSG (CFA)
LusambaArnaudOui1595635NancyNancy (L2)
LabissièreBryanOui66PSGPSG (CFA)
TellJordanOui112316CaenInconnu
PoatyMorganOui88MontpellierMontpellier (CFA2)
OnguénéJérômeOuiOui16231637SochauxSochaux (L2)
AugustinJean-KevinOuiOui7241326PSGPSG (L1)
BernardoniPaulOui751426Linas MonthléryBordeaux (L1)
BraatQuentinOui77NantesNantes (CFA)
BoscagliOlivierOui351624FC BeausoleilNice (L1)
DiopIssaOui4522031ToulouseToulouse (L1)
GélinJérémyOui711119RennesRennes (CFA)
KwatengEnockOui7571635NantesNantes (L1)
MaouassaChrisOui1112427ArgenteuilNancy (L2)
MichelinClémentOui621018ToulouseToulouse (CFA2)
BlasLudovicOui11112MontrougeGuingamp (L1)
FuchsJeandoOui99MulhouseSochaux (L2)
HaritAmineOui21214NantesNantes (L1)
PohaDenis WillOui12521938RennesRennes (CFA2)
TousartLucasOui2121RodezLyon (L1)
AyéFlorianOui231520AuxerreAuxerre (L2)
MbappéKylianOui2810BondyMonaco (L1)
ThuramMarcusOui471526SochauxSochaux (L2)

Jérôme Onguéné et Jean-Kevin Augustin, seuls rescapés !

Une lecture rapide du tableau permet de constater un chiffre plus que surprenant. Seuls 2 internationaux français (sur 18 pour chacun des 2 listes) ont participé au Tournoi de Montaigu U16 en 2013 et à l’Euro U19 en 2016. Il s’agit de Jean-Kevin Augustin (PSG) et Jérôme Onguéné (Sochaux). Il faut également signaler que le parisien et le sochalien comptent peu de sélections en U17 et U18. Augustin était d’ailleurs absent de la liste initiale U16 pour le Tournoi de Montaigu 2013. Il avait remplacé le lensois David Faupala.

Une génération U16 sans lendemain !

Le constat est édifiant. Si nous faisons le choix d’exclure Onguéné (16 sélections) et Augustin (7), le total de sélections U16 pour les 16 autres joueurs ayant disputé le Tournoi de Montaigu 2016 est de 145 soit 9 sélections par joueur. A ce jour, alors que ces joueurs sont désormais âgés de 19 ans, le total de sélections de ces joueurs n’atteint que 199 soit 54 sélections de plus qu’en fin de saison 2012-2013. Seuls Lusamba (Nancy) et Bouriaud (Nantes) comptent des sélections avec l’Equipe de France U19 lors de la saison 2015-2016.

Pire encore, 9 joueurs ne comptent aucune sélection en U17, U18 et U19. La moitié des internationaux français ayant participé au Tournoi de Montaigu en 2013 ont donc vu leur carrière internationale prendre fin juste après leur participation à ce tournoi.

Hors Augustin, Onguéné, Lusamba et Bouriaud qui comptent des sélections des U16 aux U19, les autres comptent seulement quelques sélections, essentiellement en U17.

Si la carrière internationale de ces jeunes footballeurs a été stoppée avant même qu’ils deviennent majeurs, leur carrière professionnelle tarde également à décoller. La plupart de ces joueurs portent encore les couleurs de leur club formateur, et évoluent essentiellement en équipe réserve. Une grande partie n’a pas signé de contrat professionnel et il semble difficile pour eux d’envisager une carrière à haut niveau.

Une génération U19 sortie de nulle part ?

Alors que la moitié des internationaux français U16 n’a pas évolué en Equipe de France après le Tournoi de Montaigu, il apparaît (toujours en excluant Onguéné et Augustin) que seulement 4 Champions d’Europe U19 ont porté le maillot de l’Equipe de France U16 lors de la saison 2012-2013. Et hormis le rennais Denis Will Poha (12 sélections), les autres n’étaient pas des joueurs majeurs : Issa Diop (4), Enock Kwateng (7) et Florian Ayé (2).

Il faut dire que lors de la saison 2012-2013, un tiers des joueurs n’était pas encore membre d’un centre de formation de club professionnel. Alors que leurs homologues s’illustraient à Montaigu, Bernardoni (Linas-Monthléry), Boscagli (Beausoleil), Blas (Montrouge), Fuchs (Mulhouse), Maouassa (Argenteuil) et Mbappé (Bondy) arpentaient encore les pelouses de leur club amateur. Notons  que Maouassa et Mbappé sont surclassés et nés en 1998.

Autre élément surprenant : plusieurs joueurs n’ont découvert le maillot Bleu qu’en U19. C’est le cas de Braat (Nantes), Fuchs (Sochaux) ou encore de Lucas Tousart (Lyon). Le capitaine des Champions d’Europe 2016 compte 21 sélections en Equipe de France. L’intégralité obtenue sous le maillot U19.

Pour autant, malgré une éclosion tardive pour plusieurs internationaux français, la plupart des carrière de ces joueurs a été linéaire et la grande majorité a signé un contrat professionnel. Certains sont même désormais des valeurs sûres de leur club formateur.

Quelle conclusion ?

De façon générale, il apparaît de façon évidente qu’être international U16 n’est pas une garantie pour briller aux échelons supérieurs. Plusieurs raisons pour l’expliquer.

  • Les sélectionneurs français eu U16 disposent d’un tamis avec des mailles sans doute un peu trop large. Les joueurs susceptibles d’être sélectionnés viennent tout juste d’intégrer des centres de formation et la connaissance de tous les profils n’est pas forcément optimale malgré l’organisation des stages nationaux U15 qui permettent de voir plus de 110 joueurs chaque année.
  • Les joueurs sont encore bruts. Ils ont quitté leurs clubs amateurs où ils étaient souvent les petites stars. L’arrivée en centre de formation brise parfois certaines certitudes et peut casser des joueurs.
  • Les impondérables ne sont également pas à négliger. Une mauvaise adaptation à une nouvelle catégorie ou un nouveau coach, une blessure au mauvais moment et une carrière internationale voire professionnelle peut-être immédiatement stoppée …

Alors petit conseil, ne vous croyez pas arrivés après une sélection en Equipe de France U16 !

Posted by Laurent

Fondateur et responsable du site depuis sa création en 2009.Découvreur de talents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *