Ryan Sessegnon, record de précocité

Il a fêté ses 18 ans le 18 mai dernier et l’Angleterre n’a de yeux que pour lui. Surnommé le « nouveau Gareth Bale », le virevoltant numéro 3 de l’équipe du FC Fulham est promis à un bel avenir.

52 matchs, 16 buts et 8 passes décisives. Des statistiques qui étonnent pour un joueur ayant évolué la moitié de la saison comme arrière gauche. Le natif de Londres surprend les observateurs, match après match sur les terrains de Championship. À tel point qu’il reçoit 5 distinctions lors des EFL Awards donc celle du meilleur joueur de Championship. Forcément, de telles performances ne passent pas inaperçu. Aujourd’hui, l’Europe entière se l’arrache. Même si la jeune pépite brûle les étapes avec une facilité déconcertante, il devrait rester à Fulham la saison prochaine, avec lequel il découvrira la Premier League. Une bonne nouvelle pour le club londonien.

«  Lors de sa première séance avec les pros, j’avais l’impression qu’il s’entraînait avec la même facilité que les moins de 18 ou moins de 16 ans ».

Arrivé au club à l’âge de 9 ans, Ryan Sessegnon est surclassé dans toutes les catégories. C’est en mars 2016 que tout bascula. Huw Jennings, directeur de l’académie des Cottagers conseille à Slavisa Jokanovic de prendre Ryan dans le groupe professionnel. Agé alors de 15 ans, il effectue ses débuts à l’entrainement sous le regard du directeur : « Lors de sa première séance avec les pros, j’avais l’impression qu’il s’entraînait avec la même facilité que les moins de 18 ou moins de 16 ans ». Et il lui fallut que 5 mois pour marquer son premier but en professionnel dans son nouveau jardin, battant au passage le record du plus jeune joueur à inscrire un but en Championship (16 ans et 94 jours).

« Pour l’instant, je veux juste rester avec lui »

Depuis, le latéral-ailier a remporté le championnat d’Europe U19 avec la sélection anglaise en 2017 pendant que son frère jumeau remportait la coupe du monde U17 en Inde. Steven Sessegnon évolue aussi au FC Fulham depuis ses 9 ans. Comme son frère, il est polyvalent puisqu’il peut aussi bien jouer défenseur que milieu. Il évolue aujourd’hui avec les U23 et travaille dur pour rejoindre son frère chez les professionnels, comme il l’a confié au London Evening Standard : « C’est super de voir Ryan jouer comme cela. Pour le moment, je veux juste rester avec lui. Je m’entraîne dur chaque jour pour être chez les pros ». Même s’ils s’ont très proches en dehors du terrain, Steven affirme que « s’il devait partir, ce n’est pas un problème ».

Et dans les années à venir, nous pouvons imaginer que Ryan quittera le cocon familial pour un club plus huppé. Mais pour l’instant, il va vivre le rêve de sa vie comme il l’a confié avant les plays-off.  « J’adorerais jouer la Premier League avec Fulham. Je suis dans ce club depuis l’âge de huit ans. C’est un rêve pour moi de jouer en Premier League avec Fulham. Nous sommes si proches. Je veux juste franchir la ligne maintenant ». Cette saison sera alors l’occasion pour lui de découvrir le très haut niveau et de pourquoi pas frapper à la porte des Three lions.

Sous contrat jusqu’en 2020 avec son club formateur, Ses coéquipiers souhaitent le voir rester à leurs côtés pour cette nouvelle saison en Premier League. « Ryan est dans un club parfait pour progresser et apprendre son métier. L’expérience qu’il récolte lors des matches et à l’entraînement est bonne pour lui. Il a tout pour devenir un top joueur et c’est à lui de voir comment il veut y parvenir » dixit son coéquipier Kevin McDonald. C’est tout le mal qu’on lui souhaite.

Posted by Emmy Bineau

Sortie pas les pieds, pas une coincidence- Joueuse de D2 féminine - Etudes en communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.