Uzama Douglas, victime de la violence au Nigéria

Il s’appelait Uzama Douglas et portait les couleurs du club nigérian de Gombe United. Il devait s’envoler pour l’Argentine en janvier 2017 pour s’engager avec un club local. Mais Uzama Douglas ne verra jamais l’Amérique du Sud. Alors qu’il venait tout juste de fêter ses 18 ans, il s’est fait assassiner à Benin City le 29 décembre 2016.

En vacances dans sa ville natale, un million d’habitants dans le sud du Nigéria, il a été tué dans le quartier de Sakponba. Si ses meurtriers n’ont toujours pas été identifiés, les soupçons se portent sur les « cultists », ce quartier étant réputé pour être un point névralgique des activités de ces extrémistes religieux, qui font régner la terreur dans certaines villes du Nigéria.

Ce jeudi 29 décembre, Douglas Uzama sort du domicile familial pour rejoindre des amis. Mais alors qu’il s’apprêtait à arriver à leur niveau, deux jeunes hommes se sont approchés de lui et lui ont tiré dans la nuque. Malgré les efforts de son frère pour tenter de le ranimer, Douglas était déjà mort en arrivant à l’Hopital Central de Benin City. Le footballeur est tué sur le coup et les deux meurtriers poursuivent leur parcours sanglant en tuant deux autres personnes. Voici ce que disait un de ses amis quelques minutes après le meurtre : « Douglas est sorti avec ses amis quand des cultists sont passés à l’attaque. Ils l’ont tué en lui tirant une balle dans la tête, et ont fui, le laissant baigner dans son sang ! »

Son club est sous le choc : « le nombre de meurtres de nigérians innocents atteint désormais un stade absolument alarmant. Nous pleurons le meurtre prématuré et sinistre de Douglas Uzama. Il nourrissait le rêve de jouer au plus haut niveau. Perdre la vie sous les balles des voyous sans raison fait désormais partie des risques de tous les habitants du Nigéria. »

Il s’agit du deuxième footballeur évoluant au Nigéria à être tué au courant de l’année 2016. Trois mois plus tôt, Izu Joseph avait également été assassiné. Ce défenseur de 24 ans, joueur des Shooting Stars avait été attaqué et tué par balles dans son état natal de Rivers State. Ses meurtriers étaient membres d’un mouvement « cultist » Joint Task Force et ne lui ont laissé aucune chance. Il a été tué de plusieurs balles au cours d’une attaque massive.

Dès le début de l’enquête, les « cultists » sont soupçonnés d’être à l’origine de l’assassinat programmé de Douglas Uzama qui ressemble fortement à un guet-apens. Pourtant, depuis deux mois, aucune nouvelle. Jacob Uzama, le père de Douglas estime que la police a totalement abandonné l’enquête. Dans Daylight Nigeria, il déclare : « les policiers se sont assis sur le dossier et n’ont rien fait depuis que j’ai signalé son décès au State Criminal. »Investigation Department. Les suspects sont toujours ici. La maison où mon fils a été abattu est situé à deux blocs de chez moi. Mais la police, qui doit enquêter ne fait rien. Il connaisse le meurtrier, mais ils refusent d’examiner le dossier et faire de nouvelles investigations. »

Natif de Benin City, Douglas Uzama évoluait au poste de latéral gauche. Formé au Karamone FC, il avait ensuite rejoint le Gombe United FC où il a débuté en pro en 2014. Ses performances remarquées en club lui avaient permis d’intégrer les Golden Eaglets. Il avait ainsi porté le maillot des U17 et des U20 du Nigéria.

Pour rajouter au sordide de l’histoire, la famille de Douglas Uzama a révélé quelques jours après le meurtre qu’elle attendait toujours des versements de la Fédération Nigérianne pour sa participation aux matchs qualificatifs à la CAN U20 2017 contre le Burundi et le Soudan.

Fanks

Posted by Fanks

Spécialiste du football francilien et africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *