Portrait C1 – Mattia De Sciglio (AC Milan)

A 20 ans, Mattia De Sciglio est en train de s’imposer comme un titulaire inamovible de l’arrière-garde milanaise. Un vent de fraîcheur pour une équipe dont le supposé âge avancé de ses joueurs a longtemps été stigmatisé. Cet affrontement en Ligue des Champions face au FC Barcelone est le test idoine pour évaluer les progrès du jeune défenseur.

Portrait Mattia De Sciglio

 Cette saison, il y a des places à prendre derrière, au Milan AC. Depuis le départ des grands Maldini, Nesta ou Cafu, le club n’a jamais su retrouver la solidité défensive époque Carlo Ancelotti. Le fameux temps durant lequel les Rossoneri disputaient 3 finales de Ligue des Champions sur 5, et qu’ils en remportaient deux (2003 et 2007, finale 2005). Le vide quasi-intersidéral laissé par ces monstres est peut-être sur le point de se combler partiellement, enfin.

Mattia De Sciglio fait son petit trou, calmement, à l’ombre de la signature encombrante de Mario Balotelli. Sur les 25 journées de Série A déjà jouées, il en a disputé 17, dont 16 titularisations. Pour un seul carton jaune, une propreté presque parfaite pour un défenseur. Cela témoigne également d’une capacité à défendre debout, sans se jeter, qualités rares chez un enfant de 20 ans. Kwadwo Asamoah confirmera ces propos. Lors de la 14ème journée à San Siro, l’ailier ghanéen de la Juventus, leader du championnat, a complètement été étouffé et éteint par son juvénile garde du corps. Allegri peut aussi lui faire confiance lors des grandes affiches. Qu’il en profite, d’ailleurs, car il aurait pu ne jamais l’avoir à sa disposition.

L’Inter l’avait vu en premier

Nous sommes en 2002, Mattia a 10 ans. Au terme de sa première saison avec Cimiano, club de sa banlieue milanaise natale, le joueur est alors approché par la franchise nerazzura. ‘J’ai été en discussions avec l’Inter Milan, mais ils pensaient que j’étais trop petit. Et voilà où j’en suis aujourd’hui’. Inutile donc de quadrupler sa prime de match pour le derby, De Sciglio conserve une petite rancœur contre le club qui l’a finalement rejeté quand il était en poussins. Les rivaux de la ville de Milan, eux, s’y connaissent, en matière de défenseurs prometteurs. Raflé au nez et à la barbe des ennemis, Mattia évolue dans toutes les catégories de jeunes du club jusqu’en 2009, et intègrera la Primavera, l’équivalent de l’équipe CFA en Italie.

Pour sa première saison, il remporte la Coupe d’Italie Primavera (la Gambardella, en fait) face à Palerme. Après une seconde année de confirmation, Massimiliano Allegri le convoque en équipe première pour deux matchs de Ligue des Champions 2011-2012, les deux contre le Viktoria Plzen. Lors du match retour, Mattia dispute l’intégralité de la partie, alors qu’il n’a que 19 ans. Suffisant pour s’inscrire dans le squad professionnel cette saison. Signe du destin, il se permet de choisir le numéro 2, étrenné auparavant par Mauro Tassotti, triple vainqueur de la Ligue des Champions avec le Milan AC, et par Cafu, double champion du monde.

‘Le meilleur défenseur de Série A, cette saison’

Les fleurs sont offertes par Matteo Bonetti, journaliste à Al Jazeera Italie, grand spécialiste du Milan AC et du calcio en général. Un homme écouté, du côté de San Siro, donc. ‘Sur ces deux dernières décennies, je n’ai jamais vu une joueur avec une carrure comme celle de Mattia De Sciglio, alors qu’il est en tout début de carrière. Il est si performant cette saison qu’il est parvenu à écarter Ignazio Abate du 11 (titulaire notamment lors de la finale de l’Euro 2012 avec l’Italie face à l’Espagne) et a failli pousser son club à vendre ce dernier au Zénith Saint-Pétersbourg cet hiver. Doué également offensivement, il fait preuve d’une grande aisance tactique et d’une polyvalence, puisqu’il peut jouer des deux côtés de la défense, dans l’axe, mais aussi en tant qu’ailier. C’est un potentiel successeur de Paolo Maldini’. Et autant dire qu’à Milan, on n’accorde pas aussi facilement l’étiquette du futur Maldini que celle du futur Zidane en France.

Jusqu’à présent, son seul but inscrit en carrière professionnelle a été en équipe nationale des moins de 19 ans. C’était face aux Iles Féroé, en qualifications pour l’Euro de la catégorie. Cesare Prandelli l’a convoqué cet été en amical contre l’Angleterre, mais ne l’a pas fait rentrer. Pas encore. Mais ça ne saurait tarder, toujours selon Matteo Bonetti : ‘Il a déjà pris la place d’Abate au Milan AC, incessamment sous peu il se fera la sienne également en sélection nationale’.

Contre le FC Barcelone, Mattia De Sciglio devra être au top de sa forme, il a rencard avec Jordi Alba et Andrés Iniesta sur son côté. Il peut envisager ce rendez-vous sans trop de pression, néanmoins. S’il rencontre des difficultés, ses fans le couveront et prétexteront son jeune âge, à juste titre. En cas de belle performance, il y a des chances qu’il provoque une hype de type Varane après son match XXL contre…le Barça, le 30 Janvier dernier.

Fiche de Mattia De Sciglio

Nom : De Sciglio
Prénom : Mattia
Date de naissance : 20 octobre 1992
Lieu de naissance : Milan (Italie)
Pays : Italie
Poste : Arrière latéral
Clubs successifs : AC Milan (Italie)

Randy Assala

Posted by EspoirsduFootball.com

EspoirsduFootball.com est le site de référence sur l'actualité des jeunes espoirs du foot français et international

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.