Portrait – Henri Saivet, un grand cru ?

Au rayon des compiles youtube, s’il est un jeune français qui a trusté le top des charts pendant de nombreuses années c’est bien Henri Saivet. Phénomène online, veritable crack pour les aficionados de la saga Football Manager, le natif de Dakar commence tout juste à se faire un nom aux yeux des amateurs de foot … celui qui se joue 90 min sur une TV, bien calé dans le canap’ et pas 3,30 min souris à la main devant l’ordi.

Né en 1990, il signe son premier contrat pro à 17 ans. Conscients du potentiel du gamin, les girondins souhaitent à tout prix éviter le traditionnel pillage des cadors européens. S’en suit le parcours classique du jeune prodige en mal de temps de jeu, avec un prêt en Ligue 2 pour se faire les dents, à Angers plus précisémment. Après 6 mois plus ou moins convaincants, il est de retour sous le scapulaire aquitain avec pour objectif de ne pas basculer dans la catégorie des étoiles filantes portées aux nues avant même d’avoir humé le parfum d’une rencontre de haut niveau (Gael Kakuta si tu lis ces quelques lignes, tu es prié de revenir, il est encore temps).

Car il faut l’admettre Henri a quelques qualités à faire valoir, petit gabarit à la technique sûre, il est peu dire que ces jeunes congénaires ont eu maille à partir avec les accélérations en mode dragster et les fulgurances techniques du jeune Saivet. Faire la nique à une génération élevée à la techtonik et aux Pokémon c’est beau mais évidemment pas suffisant au moment de croiser le fer avec les vieux briscards de L1 … Dorothée si tu nous entends.

Depuis l’intronisation de Francis Gillot, le jeune Saivet gagne petit à petit ses galons de titulaire au sein du onze girondin, se permettant même d’être décisif à plusieurs reprises la saison passée. Par contre finis les sombreros et autres roulettes qu’il était d’usage de voir en tapant «Saivet» sur Google, c’est dans un style beaucoup plus sobre que le nouveau numéro 10 bordelais aborde ses matchs dorénavant. Francis Gillot est en tout cas ravi de ses prestations comme en atteste sa récente sortie médiatique, visant à le conserver dans l’effectif girondins malgré les appels du pied à répétition du Genoa.

A l’aube de cette nouvelle saison, Saivet aborde les match dans la peau d’un titulaire avec toutes les responsabilités que cela implique. Nouveau numéro, nouveau rôle et aussi nouvelle sélection, en effet après avoir tergiversé quelques mois sur la suite à donner à sa carrière internationale, alors qu’il était un élément incontournable de toutes les sélections françaises, il a finalement choisi de défendre les couleurs des lions de la terranga au détriment du bon vieux coq tricolore. L’avenir nous dira si ce choix nous amènera dans le futur à regreter la perte d’un joueur de grande classe, c’est en tout cas tout le mal qu’on lui souhaite.

Fiche Henri Saivet

Nom : Saivet
Prénom : Henri
Date de naissance : 26 octobre 1990
Lieu de naissance : Dakar (Sénégal)
Pays : Sénégal
Poste : Attaquant
Clubs successifs : Girondins de Bordeaux (France)

Posted by Arnaud Crampont

Bercé par la magie de Waddle et les acrobaties de Papin, émerveillé par la folie de Romario et le pied gauche de Denilson, élevé dans le culte de Zidane, fasciné par le génie d’Okocha et les facéties de Ronaldinho. Si je devais trouver une citation pour illustrer ma vision du football ce serait définitivement celle de Corneille «Aux âmes bien nées le talent n’attend point le nombre des années»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.