Portrait Baldé Keita (Lazio Rome)

Quoi de mieux pour rentrer définitivement dans le cœur des tifosi romains, de la Lazio ou de la Roma, que de claquer un doublé et d’offrir la victoire aux siens dans un « Derby della Capitale ». Voilà la prouesse que vient de réussir le jeune attaquant sénégalais des « Biancocelesti » : Baldé Keita (22 ans). Actuellement dans une forme ascendante avec 5 buts en 2 matches, Keita participe activement à la bonne saison des hommes de Simone Inzaghi même si sa place de titulaire n’est pas encore définitivement acquise.

L’heure de gloire dans le Derby

Après avoir gagné ses galons de titulaire pour le Derby en inscrivant un magnifique et rapide hat-trick en 5 minutes chrono (le plus rapide hat-trick inscrit en Serie A depuis la saison 1974/75) face aux insulaires de Palerme la semaine auparavant, et bénéficiant de l’absence du buteur N°1 de la Lazio : Ciro Immobile, Baldé Keita est aligné en pointe par Simone Inzaghi.

Le jeune attaquant laziale livre alors une prestation XXL lors de ce 168ème derby opposant les deux frères ennemis du Capitole. Le sénégalais rentre ainsi dans l’Histoire des « Aigles » en devenant le premier joueur à signer un doublé dans un derby de Rome depuis … Roberto Mancini en novembre 1998.

Assez rapidement dans la partie, dès la 12ème minute, il ouvre le score. Bien lancé  sur le côté droit par le serbe Sergej Milinkovic-Savic, il repique dans l’axe, pénètre dans la surface de réparation, fixe la défense de la Roma avant de se jouer de Fazio grâce à une feinte de corps et un crochet puis de déclencher une frappe soudaine du gauche, au ras du sol, passant entre les jambes d’Emerson, qui ne laisse aucune chance à Szczesny.

Plus tard dans le match, à la 85ème minute, alors que la Roma essaie d’arracher le point du match nul, il parachève du droit (et de près) un contre mené par le bosnien Senad Lulic qui lui offre sur un plateau son second but de la journée et par conséquent, la victoire à la Lazio (1-3).

A la fin du match, Baldé Keita peut alors exulter devant la Curva Nord avec les tifosi laziali fêtant ainsi un précieux succès de prestige (le premier derby remporté par ces derniers depuis 2012) et très important pour la qualification directe pour l’Europa League.

Déjà auteur de 13 buts en 28 matches dont 17 titularisations, le Sénégalais réussit une saison remarquée malgré un statut incertain aux yeux d’Inzaghi qui effectue une rotation avec le brésilien Felipe Anderson.

Profil de Baldé Keita

Principalement utilisé sur l’aile gauche, le joueur d’1m84 pour 80 kg dispose de qualités naturelles de vitesse, d’une réelle aisance pour les dribbles, repiquant régulièrement dans l’axe pour se remettre sur son pied droit. Pourvoyeur régulier en passes décisives, il possède en outre un sens du but développé pour un joueur d’aile. Ainsi, il vient de montrer récemment des capacités méconnues du grand public à la pointe de l’attaque et il pourrait devenir une alternative supplémentaire pour le coach romain dans un futur très proche.

Si le fantasque ailier n’est toujours pas un titulaire indiscutable dans le XI des « Biancazzurri » aux yeux d’Inzaghi, c’est surtout parce qu’il a encore quelques lacunes à perfectionner dans son jeu.

En effet, comme beaucoup de dribbleur, il a tendance à trop porter le ballon pouvant nuire à certaines situations de contre-attaque. Il doit s’améliorer dans sa prise de décision dans les 30 derniers mètres et savoir quand il faut dribbler, et surtout quand il faut le lâcher. Il doit aussi améliorer sa couverture de balle face aux défenseurs et également travailler son replacement défensif, qui laisse parfois à désirer.

Son très (trop ?) fort tempérament lui a déjà joué des tours. Ainsi la liste des problèmes extra-sportifs (conflits avec Lulic, accident de voiture causant 3h de blocage sur une voie importante de la capitale …) semble atteindre considérablement la patience de ses dirigeants envers lui. Et pour ne rien arranger, le président Lotito n’entretient pas une entente cordiale avec son agent, Roberto Calenda. Cette tension pourrait être un obstacle pour un éventuel transfert. D’ailleurs, Lotito envisage sérieusement de faire aller Keita jusqu’au bout de son contrat. Un manque à gagner pour la Lazio car Keita est observé de façon assidue par le CF Valencia, sans parler des ténors de Série A (Milan, Inter, Napoli).

Par ailleurs, son jeune frère (16 ans) évolue actuellement avec la Primavera de la Sampdoria de Gênes.

Parcours de Baldé Keita

Né en Catalogne de parents sénégalais, et après un passage précoce par le petit club du CF Damm (situé à Barcelone), il intègre les sections de jeunes du prestigieux FC Barcelone. Tout se passe bien pour lui, il est considéré comme un des futurs grands espoirs du club jusqu’à ce qu’une anecdote ne vienne brouiller son avenir en « Blaugrana ». En effet, durant un déplacement au Qatar pour un tournoi de jeunes, Keita, alors âgé de 15 ans, fait une blague à son coéquipier de chambrée en y plaçant des glaçons dans son lit. Pas du goût de ses éducateurs, Keita est illico envoyé en prêt vers le club de Cornella, club satellite des Catalans.

Auteur de 47 buts en une seule saison, il régale. Mais il décide de ne pas continuer l’aventure en Catalogne attirant l’intérêt du Real Madrid et de Manchester United. Finalement, la Lazio l’enrôle pour la (modeste) somme de 300 000 €. Cependant, il doit patienter un an avant de revêtir le maillot laziale dans l’attente de l’obtention de sa naturalisation espagnole et de son passeport européen.

Champion d’Italie avec la Primavera en 2013, il fait ses débuts avec l’équipe première dès la saison suivante. Une réussite puisque Keita prend part à 35 matches, signe 6 buts et devient le plus jeune joueur de la Lazio à disputer un derby. Ayant encore l’âge pour figurer avec la Primavera, il remporte la Coupe d’Italie de la catégorie. La suite de sa carrière est assez inégale, à l’image du joueur : capable de fulgurance comme de gros passage à vide. Il s’installe dans l’effectif pro mais en ne réussissant jamais vraiment, jusqu’à cette saison, à figurer durablement dans le XI.

Finaliste malheureux de la Coupe d’Italie 2015 face à la Juventus, (2-1) Baldé Keita et la Lazio pourront essayer de prendre leur revanche face au même adversaire le 02 juin prochain.

International sénégalais (14 capes), il participe pour la première fois de sa jeune carrière à la CAN au Gabon lors de l’édition 2017. Une aventure terminée en quart aux tirs au but avec un goût d’inachevé face au futur vainqueur de la compétition.

Encore en phase d’apprentissage mais auteur de prestations convaincantes, d’un nombre de buts élevé (13 buts série en cours) Baldé Keita semble avoir trouvé la bonne carburation pour enfin s’imposer au plus haut niveau. Celui dont son ex-entraîneur (Vladimir Petkovic) disait « qu’il était un diamant brut à polir, un talent extraordinaire, un bon garçon qui devait garder les pieds sur terre mais dont l’avenir était entre ses mains » est un moment clé de sa carrière. Il doit enfin laisser s’exprimer tout son potentiel pour franchir un pallier décisif pour intégrer durablement le gratin européen. 

Friul Connection

Posted by Friul Connection

Passionné de foot, rédacteur pour @EspoirsduFoot.friulconnection.wordpress.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *