Portrait – Angelo Ogbonna, le taureau italien

En entrant en jeu à la place de Domenico Criscito à la 77ème minute de jeu du match amical opposant la Pologne à l’Italie, Angelo Ogbonna a étrenné le maillot de la Squadra Azzurra pour la première fois de sa jeune carrière.

Le jeune italien de 23 ans présente deux particularités. Tout d’abord, Angelo Ogbonna évolue actuellement sous les couleurs du Torino en deuxième division italienne. Et deuxième particularité pour le défenseur central italien, il est noir.

Même si cette deuxième considération va être de plus en plus banale ces prochaines années, les joueurs d’origine africaine à avoir porté le maillot italien ne sont pas nombreux. Hier, il était deux à la fin du match, puisque Mario Balotelli, également noir-italien et né à Palerme de parents ghanéens était titulaire (et buteur).

Comme Super-Mario, Angelo Ogbonna est né en Italie, à Cassino dans la province de Frosinone le 23 mai 1988. C’est dans sa ville natale que le jeune défenseur central italien découvre le football avant d’être repéré par des recruteurs du Torino.

Après avoir gravi tous les échelons du centre de formation turinois, Ogbonna est lancé en tant que titulaire en Serie A par Alberto Zaccheroni à l’occasion de la réception de la Reggina le 11 février 2007. Le jeune homme, capable d’évoluer au poste de défenseur central ou de latéral gauche devient ainsi, à 18 ans, le plus jeune joueur à porter le maillot du Torino en Serie A.

 

Quelques jours après ses grands débuts professionnels avec son club formateur, il est prêté en Serie C1 à Crotone. Il y jouera 22 matchs, le temps de gagner en expérience et de revenir au Torino dans la peau du troisième défenseur central, juste derrière Cesare Natali et Marco di Loreto. Il sera titulaire à 11 reprises en Serie B avec le Torino.

La saison suivante sera celle de l’affirmation pour Angelo Ogbonna. Il devient titulaire indiscutable au sein de la défense piémontaise, enchaînant les performances de très haut niveau. Il est titularisé à 28 reprises en championnat et s’affirme comme l’un des meilleurs défenseurs de la deuxième division italienne.

Au cours de cette saison, se pose la question de son avenir international. Natif d’Italie mais d’origine nigériane, Angelo Ogbonna est convoité par Shaibu Amodu, le sélectionneur du Nigéria qui lui propose de participer à la Coupe du Monde 2010 avec les Supers Eagles. Mais il refuse la sélection A du Nigéria pour répondre favorablement à la convocation de Pierluigi Casiraghi en équipe d’Italie espoirs où il est le plus souvent aligné aux côtés d’Andrea Ranocchia.

Convoité par de nombreuses formations italiennes, il reste tout de même au Torino où il est titularisé à 35 reprises lors de la saison 2010-2011. Considéré comme le meilleur joueur de Serie B, il est convoqué en équipe nationale d’Italie au mois en juin 2011. Il devient ainsi le troisième joueur de Serie B à être convoqué en équipe nationale, après Daniele Camasciali en 1993 et Massimo Maccarone en 2002 (en excluant les joueurs de la Juventus de Turin ou du Milan AC relégués suite aux affaires de matchs truqués).

Egalement convoqué contre l’Espagne, la Serbie et l’Irlande du Nord, Angello Ogbonna ne joue pas la moindre minute avec le maillot de la Squadra. Il devra attendre le 11 novembre 2011 pour faire ses grands débuts internationaux. Un signe du destin assurément.

Posted by EspoirsduFootball.com

EspoirsduFootball.com est le site de référence sur l'actualité des jeunes espoirs du foot français et international

  1. […] Voir le portrait d’Angelo Ogbonna   var rdads=new String(Math.random()).substring (2, 11); document.write('');   Mots clés […]

    Répondre

  2. Pitoyable axe d’article, il est noir ? il y a 5 millions d immigrés en Italie, wake up avant de parler de changement sociaux en phase depuis 20 ans, journalistiquement c’est pauvre, sportivemnet merci wiki…

    Répondre

  3. Le but n’était pas de faire un article sociologique. Il ne parle pas non plus de changements sociaux, juste de l’apparition récente de joueurs de couleurs, nés en Italie, sous le maillot de l’Italie.

    Et puis ce n’est pas un axe, nous ne sommes pas journalistes fort heureusement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.