Portrait André Silva

Portrait d’André Silva, attaquant du FC Porto et de l’équipe nationale du Portugal. Convoité par les plus grands clubs européens.

« Depuis qu’il a commencé à jouer pour la sélection, il a fait un boulot phénoménal. Pas seulement en raison des buts, mais pour le travail accompli. » Ces mots sont signés Cristiano Ronaldo, quadruple ballon d’or et sont destinés à André Silva,  son nouveau coéquipier en sélection portugaise, aujourd’hui courtisé par de très grands clubs européens. Le joueur de 21 ans a tout pour devenir l’arme offensive tant attendue par la Seleção das Quinas depuis la retraite de Pauleta. Retour sur une ascension linéaire.

Tout commence à l’âge de 7 ans pour le joueur du FC Porto. Alors qu’il n’était pas particulièrement prédestiné à la pratique du football, il a été poussé sur les terrains par son père. Son souhait ? Le voir se débarrasser d’une timidité grandissante. Pari réussi. Le football lui permet de s’exprimer et de se débarrasser de l’étiquette qu’on lui collait avec insistance, celle d’un enfant introverti. Il connait une enfance calme où il ne manqua de rien. Il s’essaya à la natation mais aussi au karaté, deux disciplines qui lui ont permis d’acquérir une force physique impressionnante, même s’il disposait déjà de qualités physique naturelles.

Arraché à 16 ans au S.C Salguero pour… 1000 euros !

Le natif de Gondomar effectue ses premiers pas au club du S.C Salguero jusqu’à ses 16 ans, âge auquel il est arraché par le FC Porto pour 1000 euros ! Silva fait dès lors, toutes ses gammes chez les Dragons mais aussi en sélections jeunes du Portugal : Des – de 16 ans aux espoirs, il marque à 20 reprises en 21 matchs de compétitions officielles. Des statistiques impressionnantes pour un joueur formé au poste de milieu offensif.

Après une demi-saison 2015-2016 au sein de l’équipe réserve du FC Porto, ponctué par 14 buts, l’attaquant à la tête d’ange est logiquement récompensé en étant convoqué en équipe première, notamment en Coupe du Portugal, où il inscrit deux buts face à Braga, notamment un magnifique ciseau qui le propulsa rapidement sur le devant de la scène. Depuis, André Silva s’est imposé comme l’attaquant numéro 1 dans l’esprit d’Espirito Santo, devançant Laurent Depoitre dans la hiérarchie.

Fernando Santos, sélectionneur de la Seleção portugaise, est impressionné par Silva, à tel point qu’il envisage de le sélectionner pour l’Euro 2016 en France. Ce n’est finalement que partie remise. Il connait sa première sélection au soir du 1er septembre 2016. Une vive émotion pour lui et sa famille. Depuis, il a porté 5 fois la tunique de la sélection nationale pour autant de buts. Il inscrit un triplé en 25 minutes lors de la victoire de la Seleção 6-0 aux îles Féroé, devenant ainsi le plus jeune joueur du Portugal à inscrire trois buts dans une rencontre.
Vif, très puissant, intelligent dans le jeu et efficace, il présente les qualités de l’attaquant moderne du 21 ème siècle, tant attendu par les supporters portugais. Ses coéquipiers le décrivent comme un travailleur acharné, avec un mental d’acier.

« Toute la palette de l’attaquant moderne »

Cette saison, Silva marche sur l’eau. L’attaquant à la clause libératoire de 60 millions d’euros a été titularisé à 39 reprises et comptabilise déjà 20 buts. Brillant en Ligue des Champions, il conduit son équipe jusqu’en 8ème de finale en inscrivant 5 buts, tour préliminaire et phase de poules confondus. Des performances qui ont conduit le FC Porto à le prolonger jusqu’en 2021.


Cependant, il connait une deuxième partie de saison plutôt délicate. La recrue hivernale Tiquinho Soares a pris une place prépondérante dans l’animation offensive des Dragões. Il a de ce fait, adapté son jeu en prenant un rôle d’attaquant de soutien, ce qui lui a permis de compléter sa palette d’attaquant moderne. Il décroche plus souvent, gagne plus de duels. André Silva continue de marquer, du pied droit, du pied gauche et de la tête. Ce serait réducteur de le désigner comme un renard des surfaces ou un mangeur d’espaces. Il est bien plus que ça.

Sa polyvalence a par conséquent, augmenté sa valeur marchande. Porto ne lâchera pas sa pépite pour moins de 60 millions d’Euros. L’OM, le PSG, Arsenal et Manchester United l’ont observé à maintes reprises et souhaitent accueillir dans leurs rangs l’international portugais. Cristiano Ronaldo, lui, aurait même conseillé au Real de Madrid de le recruter cet été pour pouvoir jouer avec lui la saison prochaine. Décidément, les Silva ont la côte au 21ème siècle, pour le plus grand plaisir des supporters de la Seleção !

Fiche André Miguel Valente da Silva

Date de naissance : 6 novembre 1995
Lieu de naissance : Gondomar
Pays : Portugal
Poste : Attaquant
Clubs successifs : SC Salgueiros, FC Porto

Posted by Emmy Bineau

Sortie pas les pieds, pas une coincidence- Joueuse de D2 féminine - Etudes en communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *