Aaron Leya Iseka, une affaire de famille

Aaron Leya Iseka et Michy Batshuayi n’ont pas le même nom mais ils ont la même passion. Celle d’empiler les buts et d’affoler les compteurs.

En seulement 5 titularisations avec l’Olympique de Marseille, Michy Batshuayi a déjà trouvé le chemin des filets à 6 reprises. La saison dernière, il avait inscrit 21 buts en Jupiler League avec le Standard de Liège. Son petit frère Aaron Leya Iseka, qui porte les couleurs d’Anderlecht, est lui actuellement meilleur buteur de Youth League avec Anderlecht avec 9 buts.

Michy Batshuayi et son frère Aaron Leya Iseka

Michy Batshuayi et son frère Aaron Leya Iseka

Une vraie affaire de famille

Évoluant au même poste que son grand frère, Iseka (NDLR : son nom est celui de sa mère : « Michy a mis le nom de notre père et moi de notre mère. C’était une manière de rendre hommage à nos deux parents») n’a pas besoin d’aller chercher bien loin pour avoir quelques conseils sur les spécificités de son poste et sur les points qu’il doit améliorer : « Michy me dit ce que je dois améliorer ou plus souvent faire sur le terrain. Par exemple, selon lui, je dois faire plus d’appels en profondeur et dans les espaces afin de déstabiliser les défenses adverses. Mon but contre Barcelone avait des airs de but à la Henry, c’était pour rendre hommage à Michy (rires) ».

Michy a mis le nom de notre père et moi de notre mère. C’était une manière de rendre hommage à nos deux parents.

Pour autant, le jeune Mauve souhaite éviter les comparaisons trop faciles avec son aîné : « Il a une grande importance. Depuis le début, il m’aide. Il me dit ce que je dois faire. Il joue au haut niveau et je serais fou de ne pas l’écouter et de mettre en pratique ses conseils. C’est parce qu’on n’était pas fan du même joueur dans notre enfance. Lui était pour Thierry Henry et moi pour Lionel Messi même si je ne lui ressemble absolument pas ».

Mohamed Ouahbi, son entraîneur dans les équipes de jeunes est formel : « Aaron est meilleur que Michy au même âge. Surtout au niveau de la technique. A 10 ans, il avait une vitesse phénoménale mais quelques mois plus tard il a souffert de la maladie d’Osgood (NDLR : affection du genou qui touche les jeunes footballeurs). Il a du stopper avec le football pendant quelques temps, il a donc pris du poids et perdu le rythme. Il a donc été contraint de travailler un peu plus sa technique, et jouer avec le ballon dans les pieds plutôt que baser son jeu uniquement sur ses qualités physiques ».

 

Précoce, le jeune attaquant belge d’origine congolaise avait donné le titre de champion de Belgique U17 en 2013 grâce à un triplé contre Charleroi. A l’époque, il évoluait aux côtés de Youri Tielemans (NDLR : capitaine de l’équipe U17 et désormais taulier de l’équipe première d’Anderlecht) Gilles Denayer, Samy Bourard, Samuel Bastien, Frank Mikal, Sefa Isci ou encore Andy Kawaya.

Meilleur buteur de Youth League

Aaron Leya Iseka, petit frère du futur international belge, s’illustre surtout en Youth League. Dans l’équivalent de la Ligue des Champions U21, le jeune attaquant d’Anderlecht a déjà inscrit 9 buts. Meilleur buteur de la compétition, il a notamment aligné des doublés contre Arsenal et le Borussia Dortmund et vient de claquer un triplé contre le FC Porto en quarts de finale devant 13 162 supporters, nouveau record de la compétition. Juste avant, Anderlecht avait fait tomber le FC Barcelone, vainqueur de l’édition 2014, grâce à un nouveau but de Leya Iseka.

Michy Batshuayi et son frère Aaron Leya Iseka et leur mère

Michy Batshuayi et son frère Aaron Leya Iseka et leur mère

Au sein d’une formation belge qui aligne les performances de haut niveau et malgré le fait qu’il soit l’un des plus jeunes joueurs de la compétition (NDLR : il est né le 15 novembre 1997 alors que la compétition est ouverture aux joueurs nés après le 1er janvier 1996), le natif de Bruxelles fait presque figure de vieux briscard. Il faut dire que contrairement à la plupart des joueurs qui disputent la Youth League, il a déjà gouté le plus haut niveau avec Anderlecht.

L’an dernier, Aaron Leya Iseka avait déjà brillé en Youth League contre des joueurs parfois âgés de plus de 3 ans que lui. Il avait notamment inscrit un triplé contre l’Olympiakos à seulement 15 ans !

 

Je suis patient. Je suis très content de mon évolution actuelle à Anderlecht.

Un contrat et des débuts professionnels à 17 ans

Lancé dans le grand bain en décembre 2014 à l’occasion d’un match de Coupe de Belgique contre Malines, il enchaine depuis les apparitions avec l’équipe première des Mauves même si elles se limitent le plus souvent à des entrées dans le dernier quart d’heure.

S’il a profité de la Coupe de Belgique pour effectuer ses débuts professionnels avec les Mauves, il a également profité de cette compétition pour inscrire son premier but chez les pros. C’était le 21 janvier dernier, contre Zulte-Waregem : « Je ne vais jamais oublier ce but qui est inscrit de surcroît à domicile. Je ne pouvais pas rêver mieux. Je dédie ce but à ‘mon frère’ Junior Malanda qui nous a quittés en ce mois de janvier. J’ai beaucoup pensé à lui et ce but est pour lui. Michy va être fier. Il m’avait d’ailleurs dit que si je montais, je devais marquer. Voilà, je l’ai fait. Il sera sûrement content pour moi. Je vais le regarder souvent ce but ».

Michy Batshuayi et son frère Aaron Leya Iseka et leur père

Michy Batshuayi et son frère Aaron Leya Iseka et leur père

Début mars, le club belge, dont la qualité du centre de formation est unanimement reconnue en Europe, annonçait la signature d’Aaron Leya Iseka pour les 5 prochaines années.

« J’ai été formé ici et j’ai remarqué ce que le club a fait pour les jeunes joueurs ces dernières années. Dans cette phase de ma carrière, je ne peux espérer mieux. Ici, je peux goûter au grand bain et me hisser tranquillement vers les sommets. Le RSCA est le plus grand club du pays qui offre, par-dessus tout, de vraies chances aux jeunes. Je vais tout faire pour ne pas décevoir la confiance qu’il vient de placer en moi » déclarait le jeune buteur belge confirmant son désir de s’inscrire dans la durée avec Anderlecht.

Une volonté partagée par Besnik Hasi, l’entraîneur des Mauves : « Je suis très content qu’il ait lié son destin à celui du RSCA. Aaron a beaucoup de talent, mais il a encore une grande marge de progression, même s’il doit encore franchir de grandes étapes. À terme, il pourra porter notre attaque s’il continue d’afficher le même engagement. J’ai entièrement confiance en lui ».

Assurément considéré comme l’un des plus grands talents du football belge, était sur son petit nuage après la belle victoire des siens contre le FC Porto : « On vient de vivre une superbe soirée, pleine de réussite et d’émotions. C’est formidable de se dire que nous sommes en demi-finale de la Youth League. Je suis très heureux de pouvoir aider l’équipe de la sorte. Mais si je plante trois buts ce soir, c’est grâce au collectif. Ce serait un plaisir de terminer meilleur buteur de cette grande compétition. Cependant, c’est le collectif qui prime. Je ne sais pas si c’est de la maturité, mais je ne me mets aucun stress. Je ne réfléchis pas trop et je tente de la placer le mieux possible. Notre combativité, c’est notre secret sans aucun doute. Et surtout, on joue un football offensif et nous avons soif de ballon. Cela nous permet de mettre une pression très haute, comme face à Porto Maintenant, nous ne nous prenons pas la tête et nous avançons étape par étape. La finale ? Nous n’y pensons pas encore, mais nous en rêvons».

 

Co-meilleur buteur de la compétition avec Dominic Solanke, avant-centre de Chelsea, Aaron Leya Iseka aura l’occasion de jouer un match à distance contre l’attaquant anglais. Anderlecht recevra le Shakhtar Donetsk tandis que Chelsea sera opposé à l’AS Roma. Rendez-vous le 10 avril à Nyon (Suisse).

Les statistiques d’Aaron Leya Iseka

Aaron Leya Iseka en Youth League

Matchs de poule

  • 16/09/2014 : Galatasaray-Anderlecht (3-0) – 45 minutes
  • 02/10/2014 : Anderlecht-Dortmund (5-0) – 64 minutes – 2 buts
  • 21/10/2014 : Anderlecht-Arsenal (4-3) – 90 minutes – 2 buts
  • 25/11/2014 : Anderlecht-Galatasaray (3-0) – 90 minutes – 1 but
  • 10/12/2014 : Dortmund-Anderlecht (1-1) : 90 minutes – 1 passe décisive

Phase finale

  • 23/02/2014 : 1/8 – Anderlecht-Barcelone (1-0) – 90 minutes – 1 but
  • 18/03/2014 : 1/4 – Anderlecht-Porto (5-0) – 3 buts

Aaron Leya Iseka en Europa League

  • 19/02/2015 : Anderlecht-Dinamo Moscou (0-0) – 8 minutes
  • 26/02/2015 : Dinamo Moscou-Anderlecht (3-1) – 10 minutes

Aaron Leya Iseka en Jupiler League

  • 18/01/2015 : Anderlecht-Lierse (3-0) – 7 minutes
  • 25/01/2015 : Standard-Anderlecht (2-0) – 15 minutes
  • 01/02/2015 : Anderlecht-Zulte (0-0) – 32 minutes
  • 08/02/2015 : Cercle Bruges-Anderlecht (0-2) – 11 minutes
  • 07/03/2015 : Lokeren-Anderlecht (1-2) – 9 minutes

Aaron Leya Iseka en Coupe de Belgique

  • 03/12/2014 : Anderlecht-Malines (4-1) – 15 minutes
  • 21/01/2015 : Anderlecht-Zulte (4-2) – 23 minutes – 1 but
  • 04/02/2015 : La Gantoise-Anderlecht (0-2) – 16 minutes

[/ut_alert]

[ut_alert color= »white »]

Fiche Aaron Leya Iseka

Date de naissance : 17 novembre 1997
Lieu de naissance : Bruxelles (Belgique)
Pays : Belgique / RD Congo
Poste : Attaquant
Clubs successifs : Anderlecht (Belgique)

Propos receuillis : UEFA.com, RSCA.be, DHnet.be

Posted by Laurent

Fondateur et responsable du site depuis sa création en 2009.Découvreur de talents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.