Periscope – Lettre ouverte de Kilian Pagliuca : « Arrêtez le massacre »

Kilian Pagliuca est footballeur professionnel et porte actuellement les couleurs du FC Zürich (Suisse). Il y a encore quelques mois, il côtoyait le jeune Waly Diouf au centre de formation de l’Olympique Lyonnais. 

Très présent sur les réseaux sociaux, Kilian Pagliuca a accepté d’écrire une lettre ouverte sur EspoirsduFootball.com. Elle s’adresse aux jeunes footballeurs qui tombent encore dans le panneau, aux provocateurs qui n’attendent qu’un faux pas des footballeurs,  et aux médias qui se délectent de ces dérapages.

L’objectif du jeune suisse de 19 ans est de sensibiliser et mettre en garde ses collègues footballeurs des dangers d’une mauvaise utilisation des réseaux sociaux et en particulier de Periscope.

Alors que Periscope devrait être un formidable outil pour gérer intelligemment sa communication, notamment en direction des supporters, son utilisation est parfois désastreuse, et les conséquences peuvent être fatales pour la carrière des footballeurs.

Tristesse

Hier soir, en découvrant la polémique autour de la video de Waly, j’ai été très triste pour lui et je lui ai immédiatement apporté mon soutien. Je le connais pour avoir effectué une partie de ma formation à ses côtés et je peux vous assurer que c’est un mec formidable avec de vrais valeurs. Je pense qu’en aucun cas il aurait voulu faire du mal ou manquer de respect à quelqu’un. Il s’est fait piéger à la fois par la personne qui a écrit cette insulte sur ton Periscope, même s’il n’aurait pas du la répéter, et ensuite par la personne qui a fait le montage video en coupant juste après le passage où Waly cite les insultes. 

Pour moi, n’importe quel jeune aurait pu être à sa place. Il faut savoir que l’utilisation normale de Periscope consiste à lire à haute voix les questions posées par les internautes et y répondre. Moi-même, j’ai effectué deux ou trois sessions Periscope, et j’aurai pu subir ce que Waly subit aujourd’hui. Au final, certains prennent un malin plaisir à essayer de piéger les footballeurs pour faire du buzz. Je trouve ça totalement anormal voire lamentable. Si j’ai un conseil à donner, pour les footballeurs qui peuvent continuer à utiliser Periscope, c’est de sélectionner les questions avant de les lire à haute voix. Avec une personne mal intentionné de l’autre côté de la conversation, votre image peut-être ternie en quelques secondes.

Piège permanent

Je dois dire que je ne comprends absolument pas les intentions des provocateurs. Quel est le plaisir qu’ils trouvent dans ce petit jeu ? J’imagine que ça doit les faire rire de ternir l’image des footballeurs en nous faisant passer pour des demeurés. 

J’ai utilisé deux ou trois fois Periscope pour échanger avec les supporters avec une volonté de partager un moment agréable. Et au milieu des questions sympathiques et bienveillantes, il y a toujours deux ou trois malins qui tentent de trouver la moindre faille pour te faire trébucher ou capter une mauvaise parole. Il y a des questions très orientées pour te faire dénigrer ton club, ton entraîneur ou tes coéquipiers. Si tu n’es pas assez attentif, tu peux vite déraper, et te retrouver à la Une des médias.

Sensibilisation

Pour ma part, j’utilise les réseaux sociaux afin d’avoir une relation de partage avec les supporters et mes followers. J’essaye toujours de communiquer de la meilleur des façons et je réponds également au maximum aux personnes qui me mentionnent ou me posent des questions. Je dois dire que mon père, qui a un impact important sur ma carrière en tant qu’ancien footballeur, m’a toujours sensibilisé sur la gestion de ma communication. Il m’a toujours donné des conseils afin d’avoir une image positif, celle d’un garçon cool, qui ne se prend pas pour une star. Aujourd’hui, je pense être assez mature, notamment grâce à ses conseils. Le problème n’est pas Periscope. Le problème c’est l’utilisation de cette application.

Autocritique

Après je n’ai pas des œillères et je ne cherche pas forcément des excuses à tous les footballeurs. J’essaye d’être lucide tout en apportant un regard de footballeur qui est immergé dans ce milieu. On ne va pas se mentir. Les footballeurs ont un vrai problème avec les réseaux sociaux. J’aurais même tendance à dire que Periscope ne fait qu’amplifier un phénomène qui existait déjà. Et pourtant, nous sommes prévenus. Il faut aussi faire notre autocritique. Nous sommes évidemment les premiers responsables. Souvent nous ne sommes pas assez attentifs et nous répondons facilement aux provocations. Et en faisant ça, on se tire une balle dans notre pied, et dans celui de toute la corporation des footballeurs. Sachant que certains n’attendent que ça : prouver que nous ne sommes que des « abrutis de footballeurs ».

C’est pour cela que si je devais adresser un message à mes collègues footballeurs c’est de faire très attention, sans cesse être sur la défensive, car aujourd’hui nous sommes constamment observés et testés afin de voir si nous allons faire un faux pas. Il y a beaucoup de gens avec de mauvaises intentions qui cherchent à nous nuire.

Et pour les personnes qui ne savent pas encore canaliser leurs émotions ou qui pensent savoir gérer leur communication alors que ce n’est pas le cas, tout simplement éviter de se connecter sur Periscope. »

Kilian Pagliuca, 19 ans, FC Zürich

Posted by Laurent

Fondateur et responsable du site depuis sa création en 2009.Découvreur de talents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.