Manneh, Jatta, Coulibaly, Jawara – Footballeurs migrants, destins croisés

Les destins croisés d’Ousman Manneh, Bakery Jatta, Mamadou Coulibaly et Fatim Jawara. Jatta et Coulibaly sont devenus footballeurs pro. Fatim Jawara , elle, est morte en pleine mer

Chaque année, ils sont des milliers à tenter de quitter l’Afrique pour rejoindre l’Europe. Pour mettre un pied sur le Vieux Continent, considéré comme un eldorado, ces jeunes africains sont prêts à prendre des risques insensés. Embarqués sur des bateaux de fortune, souvent après avoir payé des sommes irréelles à des passeurs, ils rêvent de débarquer sur le littoral européen. Les plus chanceux auront cette chance. D’autres, périront dans les eaux bleus de la Méditerranée. Ils sont près de 4000 à avoir perdu la vie en mer !

Trois africains, les gambien Ousman Manneh et Bakary Jatta ainsi que le sénégalais Mamadou Coulibaly, ont été plus chanceux. Migrants clandestins ils sont désormais footballeurs professionnels. Fatim Jawara, elle, est décédée lors du naufrage de son embarcation.

Ousman Manneh, dans l’histoire de la Bundesliga

Né en mars 1997 à Ginak Kajata, Ousman Maneh est entré dans l’histoire du football gambien en devenant le premier joueur issu de ce petit pays africain à jouer et marquer en Bundesliga.

Située en Afrique de l’Ouest et enclavée par le Sénégal, la Gambie est le plus petit Etat d’Afrique avec une superficie totale de seulement 11 300 km². Avec une population qui n’atteint même pas les 2 millions d’habitants, la Gambie souffre depuis des années d’une instabilité politique qui pousse un grand nombre de jeunes à quitter le pays. Selon l’ONU, la Gambie occupe même la 5ème place des pays qui envoient le plus de migrants en Europe.

Parmi eux, Ousman Manneh qui a quitté la Gambie à l’âge de 17 ans. Désireux de quitter le régime dictatorial gambien, même s’il n’a jamais souhaité s’étendre sur les conditions de son départ, il embarque pour l’Europe. Après un long périple, il débarque en Allemagne, à Brême. Il obtient le statut de réfugié politique et loge dans un foyer pour migrants.

Mis à l’essai par le petit club de Blumenthaler SV, il cartonne avec les U18 et signe la bagatelle de 15 buts en 11 matchs. Il est remarqué par plusieurs recruteurs de clubs professionnels et va réaliser des essais à Sankt-Pauli, Hambourg, Schalke 04 ou encore Wolfsburg. Mais désireux de rester proche de sa terre d’accueil, il fait le choix de s’engager avec le Werder Brême. Il signe un contrat de 3 ans en mars 2015 et effectue ses débuts avec l’équipe réserve du club allemand en juillet de la même année. Dès son premier match avec l’équipe B du Werder, il trouve le chemin des filets.

Un an plus tard, le 21 septembre 2016, il effectue ses grands débuts en Bundesliga avec le Werder, profitant de la nomination d’Alexandre Nouri, son entraîneur des U23 à la tête de l’équipe première. Moins d’un mois plus tard, il marquera son premier but professionnel !

Bakery Jatta, de Banjul à Hambourg

Même s’il n’a pas encore eu l’occasion de fouler les pelouses de Bundesliga sous les couleurs du Hambourg SV, Bakery Jatta s’amuse avec la réserve du club allemand. Auteur de 11 buts en 16 matchs, il est le leader offensif du HSV.

Originaire de Banjul, Jatta a grandi seul et dans des conditions de vie très difficiles. Survivant en Gambie, il veut croire à un destin dorée en Europe, et il décide de rejoindre la Libye. Avec quelques économies, il arrive à convaincre des passeurs de l’accepter sur un bateau. Les conditions de traversées sont difficiles mais le jeune gambien s’accroche et débarque en Europe.

Arrivé en Italie, il continue sa montée vers le nord et s’arrête en Allemagne. Sans aucune ressource, il est accueilli dans un centre d’insertion pour jeunes en difficultés de Brême. Lothar Kannenberg, un ancien boxeur qui a fondé ce centre, le prend alors sous son aile, touché par son histoire et sa volonté de s’intégrer en Allemagne. Il parle de ses talents de footballeur au club de la ville, le Werder, qui autorise Jatta à effectuer plusieurs entraînements avec ses équipes de jeunes.

Footballeur talentueux, Bakery Jatta fait parler de lui dans le nord de l’Allemagne et le club d’Hambourg, également pensionnaire de Bundesliga, lui propose de signer son premier contrat professionnel. Seulement un an après avoir quitté la Gambie et traversé une partie de l’Afrique et la mer Méditerranée, il réalisait un rêve fou, auquel il n’a jamais cessé de croire. Avec un salaire mensuel de 10 000 €.

Mamadou Coulibaly, de Dakar à Pescara

Le 19 mars dernier, Zdenek Zeman, le célèbre entraîneur de Pescara lançait le jeune sénégalais Mamadou Coulibaly en Serie A à l’occasion d’un déplacement du club italien sur la pelouse de l’Atalanta Bergame. Entré en jeu en lieu et place de Valerio Verre, nul doute qu’il a pensé à son fabuleux destin en foulant la pelouse de Bergame.

Fils d’un professeur de Dakar, il n’a toujours pensé qu’au football, rêvant de devenir footballeur professionnel en Europe. Un jour, sans rien dire à personne, il embarque dans un bus pour rejoindre le Maroc. Son objectif est bien évidemment de traverser la Méditerranée. Arrivé dans le nord de l’Afrique, et sans argent, il arrive à convaincre un autre clandestin de l’aider à monter à bord du bateau. Après deux jours de traversée, il débarque en Italie.

Sans billet, il prend plusieurs trains et arrive en France, à Grenoble, chez sa tante. Mais celle ci n’a pas les moyens de la garder chez elle et il repart en Italie. Après quelques semaines à Roseto, il est repéré par un recruteur local qui l’envoie passer des tests à Pescara.

Mis à l’essai par l’actuel dernier de Serie A, il tape dans l’oeil des dirigeants italiens qui font le nécessaire pour lui permettre d’obtenir un titre de séjour. En novembre 2016, il signe finalement son premier contrat professionnel d’une durée de 3 ans. Depuis, il a débuté en Serie A avec le club italien et rêve de porter le maillot des Lions de la Teranga !

Fatim Jawara, morte en Méditerranée

Fatim Jawara était gambienne. Gardienne de but de talent, cette jeune femme avait participé à la Coupe du Monde U17 en Azerbaïdjan alors qu’elle n’avait que 15 ans ! Originaire de Serrekunda, dans la banlieue de Banjul, la capitale gambienne, elle évoluait sous les couleurs des Red Scorpions depuis 2009. Elle avait même eu l’occasion de porter le maillot de l’équipe nationale de Gambie en 2015 à l’occasion d’un match amical en Ecosse contre le Glasgow Girls FC. La jeune gardienne avait arrêté un pénalty à cette occasion.

Convoquée en septembre 2016 pour disputer un match amical au Sénégal contre l’équipe de Casa Sports, Fatim Jawara ne se présentera jamais au rendez-vous. Au mois d’octobre, elle est au Niger quand elle contacte sa sœur aînée pour lui indiquer qu’elle va tenter de trouver un bateau pour rejoindre l’Europe. Malgré les supplications de sa sœur qui lui demande de rentrer au pays, la jeune gambienne de 19 ans refuse de faire demi-tour. Elle est allée beaucoup trop loin pour faire demi-tour !

En octobre 2016, elle embarque sur un bateau de fortune afin de rejoindre la désormais célèbre île italienne de Lampedusa. Mais elle n’arrivera pas jusqu’en Italie. Au large de la Libye, l’embarcation surchargée de migrants, chavire et coule. Ils seront 240 à perdre la vie dans ce naufrage. Fatim ne jouera jamais en Europe …

Fanks

Posted by Fanks

Spécialiste du football francilien et africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *