Portrait – Giuliano de retour au Brésil

Pendant que le Brésil faisait son entrée en lice en Coupe du Monde jeudi, un international brésilien se demandait s’il devait être heureux ou malheureux. Heureux de revenir au Brésil en quittant son calvaire ukrainien ou malheureux de voir ses anciens coéquipiers de la Selecao disputer la Coupe du Monde.

Seulement âgé de 24 ans, Giuliano avait tout pour participer à la Coupe du Monde 2014. Meilleur joueur de la Copa Libertadores quelques jours après son vingtième anniversaire, international A brésilien quelques semaines plus tard, il aurait pu prétendre à une place dans les 23 ans de Scolari pour le Mondial.

Mais le jeune brésilien s’est sans doute sanctionné lui même pour avoir privilégié les pétro-gazo-dollars ukrainiens à une progression de carrière classique.

Surfant sur la vague de son excellente saison 2010, Giuliano s’est exilé à Dnipropetrovsk en début d’année 2011. Son club, l’Internacional Porto Alegre empochant au passage un chèque de 12 millions d’euros.

Une somme importante qui pouvait apparaitre justifiée tant le jeune milieu offensif a connu un début de carrière fantastique. Professionnel à seulement 17 ans sous les couleurs du Parana Clube, Giuliano impressionne. Un coup passeur, l’autre buteur, il enthousiasme les supporters de Curitiba.

Considéré comme l’un des plus grands espoirs du football brésilien, Giuliano marque les esprits en remportant la Copa America U17 en 2007 et l’édition 2009 de la Copa America U20. Dans la foulée, il termine vice-champion du Monde U20 et remporte même élu troisième meilleur joueur de la compétition

Alors que son club est relégué en Serie B à l’issue de sa première saison chez les pros, et malgré les convoitises des plus grands clubs brésiliens, Giuliano fait le choix de poursuivre sa carrière en deuxième division. 30 matchs et 5 buts plus tard, le jeune espoir brésilien s’envole pour Porto Alegre.

Transféré à l’Internacional Porto Alegre pour environ 5 millions d’euros, Giuliano s’impose très rapidement comme l’un des meilleurs joueurs du club et fait rapidement oublié la star du club Alex parti en Russie. Sa première saison est une franche réussite avec 5 buts et 9 passes décisives en championnat. La seconde est encore meilleure. Pas forcément d’un point de vue statistique (6 buts et 5 passes décisives) mais surtout en termes d’impact sur le jeu et de responsabilités accrues.

Brillant en Copa Libertadores, il conduit l’Internactional Porto Alegre à la victoire finale et remporte le titre de meilleur joueur de la compétition.

Transféré à Dnipropetrovsk en début d’année 2011, Giuliano n’arrive pas à s’imposer en Ukraine. Il réalise deux premières saisons médiocres. 1 but et 5 passes décisives en 35 matchs. Pas une franche réussite pour le néo-international brésilien. Il devra attendre 2013 pour commencer à briller. 9 buts en 2013. 6 cette saison.

Mais ces performances remarquées ne lui valent pas d’être rappelé en sélection par Scolari. Sa huitième et dernière sélection date de novembre 2012.

La situation politique en Ukraine étant proche du chaos, les représentants de Giuliano lui cherchaient une porte de sortie depuis plusieurs semaines. C’est désormais chose faite. Le Gremio Porto Alegre vient d’officialiser sa signature pour environ 6 millions d’euros.

Fiche de Giuliano

Nom : Giuliano Victor de Paula
Date de naissance : 31 mai 1990
Lieu de naissance : Curitiba (Brésil)
Pays : Brésil
Poste : Milieu offensif
Clubs successifs : Parana Clube, Internacional Porto Alegre (Brésil), Dnipro Dnipropetrovsk (Ukraine), Gremio Porto Alegre (Brésil)

Portrait – Bernard (Shakhtar Donetsk)

Ilsinho, Fernando, Douglas Costa, Luiz Adriano, non ce ne sont pas les nouvelles stars de la Selecao. Ce sont les quelques brésiliens de la colonie qui jouent au Shakhtar Donetsk. Ajouté à ceux la, la nouvelle pépite Bernard, acheté pour 25 millions d’euros à l’Atletico Mineiro cet été. Découverte.

Un apprentissage difficile

1.68 mètres pour 60 kilos, ce n’est pas un physique de déménageur, pourtant ce gabarit fait peur à beaucoup, et bientôt à toute l’Europe. Bernard Anicio Caldeira Duarte dit « Bernard » est né le 8 septembre 1992 à Belo Horizonte (Brésil). Il fait ses classes de jeune à l’Atletico Mineiro depuis 2006, mais son horizon semble bouché : dû à son physique frêle et à sa petite taille, les dirigeants hésitent à le lancer dans le grand bain. Pour cela, Bernard va faire l’objet d’un prêt au Democrata FC, durant la saison 2010-2011, club de deuxième division (Serie B) dans l’Etat du Minas Gerais. Agé de 17 ans, la pépite brésilienne fait trembler les filets à 14 reprises, pour 16 matchs joués en Championnat. Il finira meilleur buteur du championnat. Ce passage à l’échelon inferieur lui aura fait beaucoup de bien en termes d’expériences et de maturité. Le milieu offensif retourne donc à l’Atletico, et finit son apprentissage avec l’équipe des jeunes, en disputant le Taça Belo Horizonte (Tournoi de -20 ans). L’Atletico gagnera le tournoi face a Flumienense en finale grâce a un but vainqueur de…Bernard. C’était le passage obligé pour jouer avec les grands.

La révélation et l’appel de la Selecao

A l’aube de la saison 2011, et alors qu’il n’a que 19 ans, le feu follet accède a l’équipe première des Galo. Il joue son premier match professionnel le 21 mai 2011, face à l’Atletico Paranaense. Depuis, il ne sortira plus de l’équipe. Durant cette saison, Bernard jouera 28 matchs de championnat, ce qui lui permet  de s’aguerrir aux joutes de la Série A. L’année suivante est celle de la consécration pour le gamin de Belo Horizonte, avec 47 matchs pour 15 buts au compteur cette année là et après avoir passé 3941 minutes sur le pré, il remportera le Mineiro I, et sera élu Révélation du championnat par la CBF. L’année 2012 est aussi celle de sa première convocation avec la sélection Brésilienne pour disputer le Superclasico de las Americas (match aller-retour face à l’Argentine), et honorer sa première cape le 21 novembre 2012 en entrant à la 73eme minute.

L’année suivante sera celle des titres pour Bernard, qui, aidé d’un duo composé de Jo et Ronaldinho permet à l’Atletico Mineiro de tout rafler sur son passage en remportant le Minero I pour la 3eme fois dans l’histoire du club mais surtout la prestigieuse Copa Libertadores, que les Galo n’avaient jamais remporté. Durant cette saison 2013, Bernard disputera 23 matchs avec son club, pour 7 buts. Grâce à ses bonnes performances en club, Bernard est récompensé en participant à 7 matchs amicaux avec la sélection, avec laquelle il marque son 1er but le 16 novembre 2013 face à l’Honduras, qui se conclura par une victoire 5-0. Le gamin de 21 ans rajoute une ligne à son palmarès avec la Coupe des Confédérations glané en juillet dernier après une finale gagné 3-0 face au géant espagnol. Durant ce tournoi Bernard participe à 2 matchs (47 minutes).

La découverte de l’Europe

Le statut de la pépite des noirs et blancs attise de plus en plus la convoitise, et son entraineur Cuca se résigne à perdre un élément fort de son équipe. En effet, le club refuse d’abord une offre de 5 milions d’euros de la part d’Al-Alhi, puis c’est au tour du Spartak Moscou qui après avoir envoyé une offre de 12 milions d’euros se voit refuser le transfert du petit prodige. Les sollicitations viennent donc de toute l’Europe, mais c’est la Shakthar Donestk qui va rafler la mise en mettant 25 milions d’euros sur la table. Le brésilien s’expatrie donc en Ukraine, et à 21 ans va toucher 3 millions d’euros par saison, pour un contrat de 5 ans.

En arrivant en Ukraine, le brésilien découvre un championnat très rugueux, avec un physique ne l’aidant guère. Pour cela Bernard peut compter sur sa technique au dessus de la moyenne, ses crochets courts, son sens du jeu, sa patte droite sublime et sons sens du collectif. En championnat il a disputé 8 matchs (1 but) et son équipe pointe à la 1ere place du classement, avec 5 points d’avance sur le Dynamo Kiev.  Au Shakhtar, il aura surtout découvert la Ligue des Champions avec 6 matchs disputés, mais son équipe n’a rien pu faire face au Bayer Leverkusen et surtout face au Manchester United.

Nom : Bernard Anicio Caldeira Duarte dit « Bernard »

Date de naissance : 8 septembre 1992.
Lieu de naissance : Belo Horizonte.
Pays : Brésil.
Poste : Milieu offensif.
Clubs successifs : Ateltico Mineiro, Democrata FC (prêt) (Brésil), Shakhtar Donestk (Ukraine).

Shakhtar Donetsk – Décès de Maicon (25 ans)

Prêté au FC Illichivets Mariupol par le Shakhtar Donetsk, le jeune brésilien Maicon a perdu la vie ce matin dans un accident de la route. Passé par le Fluminense et le Flamengo, il rejoint le Volyn Lutsk en 2009 où il s’était affirmé comme un buteur prolifique avec 13 buts en 18 matchs de D2 ukrainienne, permettant ainsi à son club de monter en D1.

Prêté au Steaua Bucarest en 2011, il ne brillera pas en Roumanie et retournera rapidement au Volyn Lutsk où il va retrouver le chemin des filets (14 buts en 24 matchs de D1).

En fin de contrat avec le Volyn, il avait rejoint le Shakhtar Donetsk en tant que joueur libre. .

Agé de 25 ans, il était prêté depuis le début de la saison au FC Illichivets Mariupol.

Zoom sur Gabriel (Santos)

Alors que les successeurs annoncés de Neymar à Santos étaient plutôt Victor Andrade ou Neilton, la nouvelle star du club brésilien est Gabriel Barbosa Almeida. Auteur de 4 buts lors des 5 premiers matchs du Championnat de l’Etat de Sao Paulo, il s’affirme comme le meilleur attaquant de l’effectif d’Oswaldo de Oliveira.

Il profite pleinement de l’absence de Leandro Damiao, recruté à l’International Porto Alegre pour environ 12 millions d’euros et qui n’a pas encore disputé le moindre match. Seulement âgé de 17 ans, le jeune attaquant pauliste a même hérité du surnom de « Gabigol », lui qui fréquente Santos depuis près de 10 ans.

Il faut dire que l’attaquant brésilien a inscrit 600 buts depuis son arrivée dans son club formateur.

Quart de finaliste de la Coupe du Monde U17 avec le Brésil à l’automne dernier, Gabriel n’était pas un titulaire indiscutable avec le Selecao, mais avait inscrit 1 but et délivré 2 passes décisives contre les Emirats Arabes Unis.

Fiche de Gabriel

Nom : Barbosa Almeida
Prénom : Gabriel
Surnom : Gabigol
Date de naissance : 30 août 1996
Lieu de naissance : São Bernardo do Campo (Brésil)
Pays : Brésil
Poste : Attaquant
Clubs successifs : Santos FC (Brésil)

Adryan prêté à Cagliari

Grand espoir du football brésilien, Adryan a fortement décu depuis quelques mois avec Flamengo. Le club carioca a fait le choix de prêter son milieu offensif au club italien de Cagliari jusqu’en juillet 2015 dans l’espoir qu’il explose en Serie A. C’est également le souhait d’Adryan.

« Je suis prêt à relevé ce nouveau défi de ma carrière. Je sais que l’adaptation sera difficile avec un autre style de jeu, un autre pays, un nouveau climat. Mais je connais mon potentiel et j’ai confiance en moi. Je suis certain que je réaliserais du bon travail ici à Cagliari. »

Via Sambafoot.com

Everton Ribeiro refuse le Shakhtar Donetsk

Meilleur joueur du dernier championnat du Brésil, Everton Ribeiro pourrait quitter Cruzeiro d’ici quelques jours.

Mais alors que la presse ukrainienne annonçait un accord imminent avec le Shakhtar Donetsk, l’agent du jeune brésilien a affirmé que son joueur n’allait pas rejoindre la colonie brésilienne du Shakhtar.

« L’unique offre dont j’ai la connaissance provient d’un club anglais qui offrait 10 millions d’euros. Mon client ne souhaite pas rejoindre le Qatar ou l’Europe de l’Est. »

Jorginho signe au Napoli

Le milieu de terrain italo-brésilien Jorginho, convoité par plusieurs équipes telles que Liverpool, l’Atletico Madrid ou encore le Paris Saint-Germain va poursuivre sa carrière au Napoli. L’international espoirs italien de 22 ans quitte le Hellas Vérone dans le cadre d’une copropriété avec le Napoli. Le coût du transfert est de 5 millions d’euros.