Portrait CAN 2013 – Trésor Mputu

La République Démocratique du Congo, absente des trois dernières coupes d’Afrique, a une revanche à prendre lors de cette édition 2013. Elle n’aura pas tâche aisée dans un groupe composé notamment du Ghana et du Mali. Pour bien figurer, elle compte sur son striker, Trésor Mputu Mabi. Portrait du buteur de 27 ans, qui aurait pu avoir une bien meilleure carrière que celle qu’il a actuellement.

BK Tresor Mputu

Le TP Mazembe est à l’équipe nationale du Congo ce qu’est le FC Barcelone à l’équipe d’Espagne. Pas moins de 7 joueurs des Léopards sont pensionnaires du Tout Puissant. L’un d’entre eux, Trésor Mputu, a rejoint le club en 2004, alors qu’il n’a pas encore 19 ans. Pour sa première saison, lui et son équipe grimpent sur la seconde marche du podium du championnat congolais. En outre, le TP finit champion du Katanga, la ligue de l’une des plus grandes provinces locales. En 2006, Mputu remporte enfin le championnat national, et termine en prime meilleur buteur. L’année suivante, il récidive, avec en prime le titre de meilleur buteur de la Ligue africaine des Champions et de la Coupe de la CAF. Pour ses cinq premières saisons au Tout Puissant, Mputu sera quintuple champion du Katanga, et quintuple champion également de la ville de Lubumbashi, où est situé le club.

Son premier – et seul pour l’instant – titre qu’il remporte avec la sélection arrivera en 2009, avec le championnat d’Afrique des Nations, une CAN avec uniquement des joueurs évoluant sur le continent africain. Bien que le meilleur buteur de la sélection fut Dioko Kaluyituka avec trois buts, Trésor Mputu sera élu meilleur joueur de toute la compétition (devant le Zambien Given Singuluma, pourtant meilleur buteur du tournoi lui, avec 5 buts). Trésor poursuit sa moisson de trophées avec son club en étant vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF. A titre personnel, toujours en 2009, il est élu meilleur joueur évoluant sur le continent africain. L’année suivante, le TP Mazembe parvient à conserver son titre de champion d’Afrique de la CAF, mais rafle aussi la Supercoupe de la CAF, avec toujours Mputu comme premier couteau. Il est d’ailleurs le recordman du nombre de buts inscrits en coupes d’Afrique des clubs, avec 41 caramels. Comprenez donc que le natif de Kinshasa est une véritable référence du football africain. L’Europe l’avait compris, et était venue se renseigner.

Arsenal sur les rangs

De telles performances ne pouvaient pas laisser les grands clubs indifférents. Arsène Wenger, toujours placé lorsqu’il s’agit de détecter de jeunes talents, s’est penché sur le dossier Mputu. Le club anglais, son homologue congolais, ainsi que la fédération congolaise valide l’intérêt, et l’attaquant file à Londres pour un essai de dix jours. Test concluant, le joueur impressionne l’Alsacien, mais le TP mettra finalement son veto de manière assez inattendue. Rebelote en 2009, avec le Standard Liège cette fois. En dépit de ces refus de dernière minute, d’autres clubs européens prestigieux comme l’Olympiakos, Tottenham ou Galatasaray. Ceci étant, tous les voyants n’étaient pas forcément au vert pour inciter ces clubs à forcer la main afin de recruter le joueur. Une donnée non négligeable pouvait dissuader les écuries intéressées : le caractère de l’attaquant.

Coups de sang

Nous sommes à la CAN 2006 en Egypte. Trésor Mputu démarre le tournoi tambours battants, en inscrivant le premier but de sa sélection, face au Togo. De bonne augure ? Au premier abord, oui. Sauf que le match suivant contre l’Angola, Trésor a la très mauvaise idée de donner un coup de pied à un adversaire. Suspendu trois matchs, il n’aurait pu rejouer que pour une éventuelle finale. Manque de chance, le Congo sera sorti en quarts face à l’hôte égyptien, futur vainqueur de l’épreuve. Alors âgé de 20 ans, Mputu jette par la fenêtre une belle occasion de se faire connaître par les recruteurs du monde entier. Mais le pire se déroulera 4 ans plus tard. Lors d’un tournoi au Rwanda qui n’est pourtant qu’amical, Trésor Mputu, avec son coéquipier Guy Lusadisu, agressent l’arbitre assistant qui a refusé un but au TP Mazembe. Sanction de la FIFA : un an de suspension pour les deux joueurs. Pour l’anecdote, le joueur prendra 46 secondes pour inscrire son premier but après la fin de son année de suspension, ce qui symbolise parfaitement le joueur : capable de coups d’éclat comme de coups de sang.

A 27 ans, Trésor est encore récupérable, sa carrière est loin d’être finie. Pourquoi ne pas enfin effectuer une pige en Europe ? Pour cela, l’attaquant congolais devra enfin accomplir une compétition internationale pleine. Dans ce groupe compliqué qu’est la poule B, la mission ne sera bien sûr pas évidente, mais son accomplissement en sera d’autant plus beau. Et c’est dans l’intérêt de tout le monde : le sien d’abord, mais aussi celui de sa sélection et plus généralement, du public, qui pourra se délecter de sa puissance, de sa technique et de sa vélocité, malgré sa masse musculaire. Son sang-froid devant le but à fait dire à son sélectionneur Claude Le Roy qu’il était ‘meilleur que Samuel Eto’o’ (qu’il a eu sous ses ordres en 1998 avec l’équipe du Cameroun).

Compilation video de Trésor Mputu

Fiche de Trésor Mputu

Nom : Mputu Mabi
Prénom : Trésor
Date de naissance : 10 décembre 1985
Lieu de naissance : Kinshasa (République Démocratique du Congo)
Pays : République Démocratique du Congo
Poste : Attaquant
Clubs successifs : Tout Puissant Mazembe (depuis 2004)

2 Commentaires

  • Répondre janvier 23, 2013

    elield

    Mputu est un trésor pour l’Afrique et le meilleur reste a venir
    bravo touré

  • Répondre août 24, 2013

    Erictola

    Le meilleur, touré

Laissez une réponse