Portrait – Découverte de Paulo Henrique Ganso

Annoncé depuis plus de deux ans en Europe, Paulo Henrique Ganso évolue toujours à Santos avec qui il a remporté la Copa Libertadores au mois de juin 2011.

Mais le meneur de jeu brésilien, qui se trouve actuellement en Argentine pour participer à la Copa America 2011 avec la Selecao passe ses derniers jours en Amérique du Sud.Ganso va s’engager avec un club européen lors du mercato estival.

Le Milan AC, qui convoite l’international brésilien depuis quelques mois, pourrait se faire griller dans la dernière ligne droite par le Paris Saint-Germain de Leonardo.

Les débuts à Tuna Luso

Paulo Henrique Chagas de Lima est né le 12 octobre 1989 à Ananindeua, ville brésilienne de 500 000 habitants située dans l’Etat du Pará, près du fleuve Amazone, au nord du Brésil. A l’âge de 7 ans, le gaucher brésilien découvre le football dans le club de Tuna Luso, club de la ville de Belém, capitale de l’Etat du Pará avec 1,5 millions d’habitants. Au nord du Brésil, difficile de trouver un club de haut niveau. Tuna Luso, club fondé en 1903, ne possède pas un palmarès à faire pâlir d’envie les clubs pauliste ou carioca. Dans la vitrine du club, trônent seulement un titre de championnat de Serie B remporté en 1985 et un autre de Serie C gagné en 1992, qui côtoient 10 titres de champion d’Etat (le dernier remonte à 1988).

L’explosion au Paysandu

Après 10 années passées à Tuna Luso, Paulo Henrique Ganso est repéré par l’ancienne star brésilienne Giovanni, passé lui aussi par Tuna Luso mais surtout par le FC Barcelone et l’Olympiakos le Pirée, qui réussit à le convaincre de s’engager avec le plus grand club de Belém, le Paysandu, sacré champion de l’Etat du Pará à 44 reprises. Alors qu’il s’imagine effectuer une carrière d’honnête joueur brésilien en Serie B, Ganso explose totalement avec les équipes de jeunes du Paysandu et affole les recruteurs des meilleurs clubs du pays. Il hérite du surnom de l’Oie, en raison d’une certaine ressemblance physique avec l’animal.

Le choix de Santos

Convoité par tout Sao Paulo et tout Rio de Janeiro, Paulo Henrique Ganso, comme beaucoup de joueurs du nord du Brésil est très attaché à ses terres et craint de faire le grand saut. Et là encore, c’est Giovanni qui l’avait fait venir au Paysandu quand il évoluait à Tuna Luso, qui l’oriente vers Santos, le mythique club du Roi Pelé, qui cherche à renouer avec son glorieux passé.
Argument de vente ? La qualité du centre de formation du club pauliste qui a vu sortir Robinho et Diego au début des années 2000 et qui a réussi à être finaliste de la Copa Libertadores 2003 avec des joueurs qui ont depuis été transférés en Europe (Robinho, Diego, Alex, Renato ou encore Elano). Paulo Henrique Ganso est convaincu et choisi de s’engager avec Santos, où il évoluera ensuite avec son idole Giovanni, revenu au Brésil après une belle carrière en Europe.

L’arrivée à Santos

Arrivé à Santos à l’âge de 16 ans, Ganso ne s’impose pas immédiatement sous les couleurs blanches et noires du club de Sao Paulo. Contrairement à Robinho ou Neymar qui ont explosé sous le maillot de Santos alors qu’ils n’avaient pas encore 18 ans, le nordiste n’est pas un joueur explosif capable de faire la différence seul. Meneur de jeu axial exclusif, il n’est pas capable de jouer sur un côté et a besoin de profiter des bons appels de ses coéquipiers pour briller.

Et pour ne rien arranger, Paulo Henrique Ganso se blesse gravement à l’âge où Robinho ou Neymar étaient déjà des stars du football brésilien. Victime d’une grave blessure aux ligaments d’un genou en 2007, il sera éloigné des terrains pendant plus de 7 mois.

Il va pourtant réussir à revenir au point de devenir l’un des meilleurs joueurs du championnat de l’Etat de Sao Paulo U20. Il devient ainsi double champion de l’Etat en 2007 et 2008.

Débuts professionnels avec Santos

Désormais considéré comme l’un des plus grands espoirs du football brésilien, Paulo Henrique Chagas de Lima va effectuer ses débuts professionnels avec le maillot de Santos. Il est titularisé pour son premier match de Serie A avec Santos lors d’un match contre Flamengo le 11 mai 2008.

Malgré des débuts difficiles, il s’impose rapidement comme un titulaire en puissance en prenant la place de son compatriote Lúcio Flávio. Il se voit confier le mythique numéro 10 de Santos et ne déçoit pas. La presse italienne l’annonce comme étant la nouvelle merveille du football brésilien.

Dès sa deuxième saison professionnelle c’est la confirmation pour Ganso. Auteur de 8 buts en 31 apparitions il brille individuellement. Gaucher quasi-exclusif, Ganso n’est pas rapide, mais sa vision du jeu lui permet d’anticiper les appels de ses partenaires avant tout le monde. Comme Hernanes (star de Sao Paulo et désormais à la Lazio Rome), Paulo Henrique est souvent placé entre les lignes ce qui lui permet de compenser son manque de vitesse.

Alors qu’il avait signé son premier contrat professionnel au tout début de l’année 2008, les dirigeants de Santos, de peur de voir leur nouvelle star quitter le Brésil, lui offrent une prolongation de contrat avec un salaire multiplié par 7 moins d’un an après ses débuts professionnels. Il s’engage ainsi avec Santos jusqu’en juillet 2014.

Paulo Henrique Ganso est appelé en équipe nationale pour participer au Championnat du Monde U20. Auteur d’une superbe compétition, il devra s’incliner avec la Seleção en finale contre le Ghana.

L’explosion en 2010.

Auteur d’une belle saison en 2009, Ganso va littéralement exploser lors de la saison 2010. Derrière les deux jeunes flèches Neymar et André, il excelle. Il multiplie les buts et les passes décisives (il finira la saison avec 13 buts et 15 passes décisives en 41 matchs sous le maillot de Santos). Il remporte le titre de champion de l’Etat de Sao Paulo et la Coupe du Brésil. Il termine meilleur joueur de la compétition.

Ses performances tapent dans l’œil du nouveau sélectionneur brésilien Mano Menezes, qui à l’issue d’une mauvaise Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud choisi d’incorporer de nombreux jeunes dans la Seleção (Ganso faisait partie des 7 joueurs non-retenus pour la Coupe du Monde par Dunga). Il effectue ses grands débuts avec le maillot du Brésil lors d’un match amical contre les Etats-Unis le 10 août 2010.

La nouvelle tuile

Déjà blessé gravement à l’âge de 17 ans, Ganso revit l’enfer de la longue blessure alors qu’il était en pleine ascension. Le 25 août 2011, seulement 15 jours après ses débuts internationaux, ses ligaments du genou gauche cèdent une nouvelle fois. Ganso restera éloigné des terrains jusqu’en 2011.

Le retour en 2011

Après une longue rééducation et des retours à la compétition sans cesse repoussés, Ganso revient sur les terrains en mars 2011. Il s’illustre immédiatement en trouvant le chemin des filets contre le Botafogo en championnat pauliste. Comme en 2010, il conduit une nouvelle fois Santos au titre de champion d’Etat.
Après une nouvelle blessure contre le Corinthians, Paulo Henrique Ganso reviendra pour la Copa Libertadores, et permettre à Santos de remporter le titre suprême en Amérique du Sud, 48 ans après le dernier sacré du Santos de Pelé.

Fiche du Paulo Henrique Ganso

Nom : Paulo Henrique Chagas de Lima
Surnom : Ganso (l’Oie)
Date de naissance : 12 octobre 1989
Lieu de naissance : Ananindeua (Brésil)
Pays : Brésil
Poste : Milieu offensif
Clubs successifs : Tuna Luso, Paysandu, Santos.

Videos de Paulo Henrique Ganso

Pour mieux apprécier la technique de Ganso, voici plusieurs videos du meneur de jeu de Santos.

 

Directeur de la publication

Soyez le premier à commenter